Menu

Expériences culinaires dans les monuments historiques

Mangez comme un roi

La nourriture et les boissons locales favorisent des vacances mémorables 

Vivez votre propre conte de fées

La nourriture et les boissons locales favorisent des vacances mémorables 

Plonger dans les temps anciens tout en comblant ses papilles et en apaisant son esprit – difficile de concevoir un voyage dans le temps plus délicieux. On s’imaginerait presque dans le Pays de Cocagne dont parlent les contes de fées. Mais dans les impressionnants châteaux, les imposantes forteresses, les vieux monastères et les vastes parcs et jardins du sud de l’Allemagne, art culinaire et histoire se conjuguent sous une forme bien réelle pour des plaisirs fins et majestueux. Autour d’un café en noble compagnie, lors d’un « Apéritif au jardin » ou en visite dans le vignoble des moines : entrez dans un paysage culturel fait de délices gustatifs et de farniente.

Le plaisir du vin au patrimoine mondial 

Monastère de Maulbronn

Le plaisir du vin au patrimoine mondial 

Pour atteindre l’autarcie prônée par leur ordre, les moines cisterciens du monastère de Maulbronn procédèrent, au milieu du XIIe siècle, à un aménagement de territoire qui allait marquer la région sur les plans économique et culturel. Outre l’agriculture, le travail manuel et l’élevage du bétail, celui-ci incluait également la viticulture. Ce complexe monastique cistercien est le plus complet et le mieux préservé au nord des Alpes Ce n’est donc pas sans raison qu’il a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La consommation de vin par les moines est rappelée, dans l’ancien réfectoire qui leur était réservé, par une colonne balafrée d’une singulière rainure. La légende veut que le vin du monastère ait un jour coulé par là. Sur le « Closterweinberg » poussent aujourd’hui à nouveau des raisins dont vous pourrez goûter le vin lors de visites guidées spéciales.

kloster-maulbronn.de/fr

Soirée Royale 2.0

Château de Ludwigsburg

Soirée Royale 2.0

Équipements, agencement intérieur, aménagement des jardins ou architecture – à l’époque des châteaux, le goût français était de mise. Modèle de nombreux châteaux baroques, celui du roi de France à Versailles fut reproduit en maint endroit jusque dans les détails de sa vie de cour. Dans le Wurtemberg, le duc Eberhard-Louis se fit ériger, à partir de 1704, une résidence à l’image de Versailles devant les portes de Stuttgart. Baptisée Château de Ludwigsburg du nom de son propriétaire, c’est l’une des demeures baroques les plus grandes et les mieux conservées. Aujourd’hui, il vous convie à nouveau à sa « Soirée Royale », qui fut en son temps le rendez-vous de la haute société.  Les hôtes pourront se régaler de jeux de hasard, de divertissements et de mets exquis « à la baroque ». La garde-robe adéquate est fournie. Seules des chaussures élégantes, à la hauteur des festivités, vous seront demandées.

schloss-ludwigsburg.de/fr

L’art brassicole des moines

Monastère d’Alpirsbach

L’art brassicole des moines

« Cervisiam bibat ! – Que l’on boive de la bière ! » Ce conseil prodigué par la moniale bénédictine Hildegarde de Bingen dès le Moyen Âge ne saurait être mauvais de nos jours. La culture monacale et la tradition du brassage de la bière vont de pair depuis toujours. Un fait que ne démentira pas le monastère d’Alpirsbach dans le nord de la Forêt-Noire. Si vous souhaitez découvrir les mystères du brassage de la bière des temps anciens, suivez la visite « Le brassage de la bière au Moyen Âge – L’art brassicole des moines ». Elle vous offrira un aperçu des techniques de brassage historiques. Bien sûr, l’expérience ne saurait se terminer sans une dégustation : pour vous remonter, un pain délicieux vous est servi dans le « cellarium », la cave du monastère, accompagné de saindoux et d’une bière d’Alpirsbach non filtrée. Par bonheur, la règle de l’ordre de Saint-Benoît, qui impose de faire preuve de modération avec la nourriture et la boisson, appartient aujourd’hui au passé.

kloster-alpirsbach.de/fr

Café et commérages à la 

Château d’Aulendorf

Café et commérages à la 

Lorsque la comtesse Paula de Königsegg-Aulendorf vous invite pour le café dans la salle des marbres de son château d’Aulendorf, les anecdotes croustillantes de la haute noblesse font partie du protocole. Certes, en tant que première dame de compagnie de l’impératrice Sissi, la comtesse a un devoir de discrétion, mais sa femme de chambre, Rosalie, n’est pas aussi à cheval sur l’étiquette. Elle déballe gaiement ses petites histoires de salle en salle, tout au long de la visite. Par contre, une fois assise à une table somptueusement garnie pour le café, votre hôtesse ne se privera pas de raconter elle-même l’époque de son passage à Vienne. Les tartes et gâteaux qui accompagnent le moka sont fraîchement livrées à la cour par la pâtisserie de Luise Roth, toute proche, et sont appréciées dans une porcelaine fine et des couverts en argent en phase avec les nobles anecdotes.

schloss-aulendorf.de

Pique-nique au milieu des citronniers et des orangers 

Parc et château de Weikersheim

Pique-nique au milieu des citronniers et des orangers 

Un jardin qui vienne prolonger en plein air son château et ses salles de réception : voilà l’objectif ambitieux que s’était fixé le comte Charles-Louis de Hohenlohe-Weikersheim, lorsqu’il prit possession des lieux, en 1708. Ainsi est né un rêve baroque au potentiel de divertissement intact. Une symétrie parfaite couplée à une variété opulente comble le regard où qu’il se porte. Les nombreuses sculptures originales en grès du XVIIIe siècle permettent de tester sa connaissance de l’Antiquité. Et, avec ses 16 curieuses créatures, la « galerie des nains » ne laisse pas les zygomatiques de marbre. Avec l’offre groupée « Château et pique-nique », le festin des papilles vient parfaire celui des yeux. À un tour passionnant du château succèdent les plaisirs de la bouche dans le verger ou, en cas de mauvais temps, dans le château lui-même. 

schloss-weikersheim.de/fr

Apéritif au jardin 

Burg Gamburg

Apéritif au jardin 

La route qui mène au Gamburg est sauvage et romantique. Entourée de légendes, la forteresse des Hohenstaufen dans la vallée de la Tauber n’est pas seulement célèbre pour son imposante Grande Salle, qui renferme les « fresques de Barberousse » uniques en Europe, mais également pour son parc baroque. Restauré par ses propriétaires sur base de plans anciens, ce jardin reçoit désormais ses hôtes dans un cadre de haies peuplé de fontaines veillées par les nymphes, de jeux d’eau, d’obélisques et de palmiers. En soirée, lors de « L’Apéritif au jardin », Hans-Georg von Mallinckrodt et son épouse Nicole vous guident à travers leur paradis de verdure. Accompagnés des douces mélopées du « barde du château » et un bon cru à la main, vous déambulerez dans cet écrin végétal, où quelques commodités vous inviteront à faire une pause et à profiter de la vie en toute quiétude.

tourismus-wertheim.de/en

Cela pourrait être intéressant pour vous

Souhaitez-vous parcourir plus?

Cela pourrait être intéressant pour vous