Menu

40 000 ans de patrimoine culturel au Bade-Wurtemberg

Schwäbische Alb_Höhle
Les plus anciennes œuvres d'art dans des grottes de l'âge de glace du Jura souabe

#1

Les plus anciennes œuvres d'art dans des grottes de l'âge de glace du Jura souabe

Des humains habitaient il y a quelque 35 à 40 000 ans dans les six grottes inscrites depuis 2017 au patrimoine mondial dans la vallée de la Lone et dans la vallée de l'Ach. Ils y ont laissé des témoignages exceptionnels de la capacité humaine à produire de l'art.

Six grottes de la vallée de la Lone et de la vallée de l'Ach dans le Jura souabe sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Après des décennies de recherche, les archéologues ont pu présenter quelque 50 petites sculptures en ivoire de mammouth et huit flûtes issues des grottes. On n'a encore trouvé en aucun endroit au monde des objets d'art plus anciens. Ces œuvres d'art de l'âge de glace peuvent être admirées dans différents musées historiques du Bade-Wurtemberg : le musée de la préhistoire de Blaubeuren abrite entre autres trouvailles originales la « Venus de Hohe Fels ». Le cheval de Vogelherd, vieux de 40 000 ans, est exposé au musée de l'université de Tübingen. La grotte de Vogelherd fait partie du parc archéologique de Niederstotzingen. Et le Landesmuseum Württemberg, à Stuttgart, abrite une tête de lion de la grotte de Vogelherd ainsi qu'une figurine de mammouth et une flûte en os de l'abri du Geißenklösterle.

Abbaye de l'île de Reichenau

#2

Abbaye de l'île de Reichenau

Après la chute de l'Empire romain, la culture des monastères occidentaux se répandit en Europe avec le christianisme. Un des témoignages les plus importants du monachisme allemand est resté préservé sur l'île de Reichenau, au lac de Constance.

L'île de Reichenau et son abbaye sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO – et connues pour leur production de fruits et légumes.

Pas moins de trois églises du IXe au XIe siècle donnent une idée de la vie monastique des Bénédictins et de l'art religieux de l'époque carolingienne et ottonienne : outre l'église abbatiale Sainte-Marie et Saint-Marc (Reichenau-Mittelzell) et l'église Saint-Pierre et Saint-Paul (Reichenau-Niederzell), les peintures murales bien conservées de l'église Saint-Georges (Reichenau-Oberzell), qui datent de l'an 1000 environ, restent absolument exceptionnelles. Le musée de Reichenau, dispersé sur trois sites, offre un aperçu de l'histoire artistique et culturelle de l'île. L'UNESCO a inscrit l'île au patrimoine mondial en 2000.

Le monastère de Maulbronn

#3

Le monastère de Maulbronn

Au Bade-Wurtemberg, il n'y a qu'un pas des premières traces de vie monastique à l'abbaye idéale du haut Moyen-Âge.

Le monastère de Maulbronn est inscrit au patrimoine mondial depuis 1993.

Non loin de Karlsruhe, l'ancienne monastère cistercienne de Maulbronn est probablement le complexe monastique médiéval le mieux conservé au nord des Alpes. Peu d'endroits donnent une meilleure idée de la vie quotidienne des moines que ces bâtiments gothiques inscrits depuis 1993 au patrimoine mondial et qui servent souvent de décor à des films historiques. Après la dissolution de l'abbaye à l'époque de la Réforme, une école monastique fut fondée à Maulbronn, où étudièrent des pensionnaires aussi renommés que Johannes Kepler et Hermann Hesse et qui existe encore de nos jours.

Maisons de Le Corbusier à Stuttgart

#4

Maisons de Le Corbusier à Stuttgart

Grâce à son riche héritage culturel et historique, le Bade-Wurtemberg regorge de monuments culturels. Six des 46 sites allemands inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO sont situés entre le lac de Constance et le nord du Bade-Wurtemberg.

La maison Le Corbusier abrite le musée Weissenhof.

Dans les années 1920, Stuttgart était l'un des centres du mouvement de l'architecture moderne en Allemagne. Le quartier de Weissenhof, en haut de la colline de Killesberg, illustre avec éclat la manière dont les grands architectes du modernisme ont changé l'habitat. Lors d'une promenade à travers le quartier érigé en 1927 dans le cadre d'une exposition du Werkbund, vous passerez devant des bâtiments d'architectes de renom tels que Ludwig Mies van der Rohe et Hans Scharoun. Les deux maisons de l'architecte franco-suisse Le Corbusier comptent parmi les maisons les plus célèbres du quartier. Les maisons de Stuttgart, comme d'autres œuvres de Le Corbusier réparties dans sept pays, sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2016. L'une des deux maisons est ouverte aux visiteurs : outre une exposition sur l'histoire du quartier, les pièces reproduisent fidèlement la vision du futur de Le Corbusier.

Maisons sur pilotis préhistoriques au lac de Constance et en Haute-Souabe

#5

Maisons sur pilotis préhistoriques au lac de Constance et en Haute-Souabe

Au Néolithique, les chasseurs-cueilleurs se sont sédentarisés et ont fondé les premières colonies humaines permanentes.

Musée des constructions sur pilotis à Unteruhldingen, au lac de Constance.

Depuis 2011, les villages sur pilotis néolithiques de six pays alpins sont inscrites au patrimoine mondial transfrontalier. Les sites archéologiques du lac de Constance et de la Haute-Souabe constituent certaines des colonies les mieux répertoriés de cette époque. Découvrez la vie à l'Âge de pierre au musée des palafittes d’Unteruhldingen. Outre les villages au bord du lac de Constance, des traces bien conservées de palafittes ont été conservées au lac de Federsee, en Haute-Souabe. Le musée du Federsee à Bad Buchau présente les trouvailles historiques, propose des visites guidées des sites de fouilles pendant la saison des fouilles (de juillet à septembre) et permet de se faire une idée du travail des archéologues.

Les frontières de l'Empire romain : le limes de Germanie supérieure et de Rhétie

#6

Les frontières de l'Empire romain : le limes de Germanie supérieure et de Rhétie

Avec le mur d'Hadrien en Grande-Bretagne, le limes a été inclus en 2005 dans le site international « Frontières de l'Empire romain » du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Une section de 164 km de long de ce monument archéologique terrestre, le plus grand d'Europe, traverse la partie nord du Bade-Wurtemberg. Passant par les paysages boisés des parcs régionaux de Neckartal-Odenwald et de la forêt souabe-franconienne et à travers l'arrondissement de Hohenlohe, son trajet invite à profiter d'une visite au limes pour faire une randonnée ou un tour sur la piste cyclable du limes. Outre les nombreuses reconstructions et les musées égrainés le long du mur, le musée du Limes est situé à Aalen.