Menu

Lac de Constance

Big Apple

Text Body

Depuis les années 1920, le monde connaît New-York sous le surnom de Big Apple. Il est grand temps de remettre les choses à leur place.

Cette « grande pomme » outre-Atlantique comprend quelque 9 millions d'habitants. La production de pommes au Lac de Constance est en moyenne d'environ 250 000 tonnes. Ce qui correspond à 1 250 millions de pommes. Quand on sait que dans le dialecte du sud de l'Allemagne, le mot « pomme » désigne aussi la tête, la comparaison est franchement dérisoire : 9 millions de pommes à New-York contre 1 250 millions de pommes au Lac de Constance. Et avant qu'un petit malin ne s'avise de faire remarquer qu'on ne met pas les pommes et les citrons dans le même panier, tournons-nous vers le lac de Constance, la seule véritable Big Apple. Nous passons quelques jours loin de la cohue dans le verger et gîte de la famille Röhrenbach. Il se trouve à Kippenhausen bei Immenstaad, à un kilomètre à vol d'oiseau de la rive du lac.

Pour nos vacances au verger, nous louons un superbe appartement au cœur du petit village. Nous profitons de l'avantage appréciable de pouvoir savourer les fines spécialités à base de pommes des Röhrenbach sans avoir à participer à leur culture ni leur cueillette. La toute nouvelle distillerie d'exposition du verger en est la pièce maîtresse. Erich Röhrenbach y travaille avec une passion fervente. Attention cependant lors de la dégustation – la liqueur cristalline peut vite monter à la tête. Pour nous permettre de comparer, Erich nous sert quelques gouttes de chaque variété. Ces quelques gouttes suffisent à chauffer le palais et à percevoir les nuances étonnantes entre les différentes sortes. Avec un peu de chance, une liqueur de coing. Ce fruit est un cousin des pommes. S'il n'est pas savoureux tout juste tombé de l'arbre, son eau-de-vie concentrée de la distillerie Röhrenbach est tout un poème !

Les autres fruits jouent un rôle mineur au lac de Constance. Les Röhrenbach cultivent bien des poires, des cerises, des prunes et quelques vignes, mais la star du verger reste la pomme. Les pommiers constituent près de quatre-vingt-dix pour cent des cultures fruitières de la rive nord du lac. Quelque 1 400 fermiers récoltent en tout plus de 250 000 tonnes par an. Plus on s'approche du lac de Constance, plus les pommiers y sont nombreux. Ils y poussent depuis plus de mille ans. Dans les premiers temps, c'était quelques arbres dans les jardins des seigneurs et des monastères. La pomme constituait alors un luxe extraordinaire. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que la région du lac de Constance est devenue la Big Apple qu'on connait. Friedrich II décréta la culture des pommiers. À l'époque, la pomme était un symbole de bonne régence. Si cela est encore vrai, on ne peut pas dire que la région du lac de Constance aille mal. Jamais.

Nous comprenons rapidement pourquoi les pommes se sentent si bien au lac de Constance. Le climat y est incomparable, le soleil y brille pratiquement toute l'année. Le temps ne fait que rarement défaut, et c'est alors de la brume qui se lève. Tout le reste de l'année, le climat ensoleillé des préalpes suisses offre un agréable bronzage – aussi bien aux pommes qu'aux gens. Ajoutons cependant que le rouge vif va mieux aux pommes qu'aux humains. Très ensoleillée, la région du nord du lac de Constance est très appréciée des cyclistes et randonneurs. Mais n'oubliez pas la crème solaire ! Et il est très pratique de ne pas avoir besoin d'emporter de fruits à grignoter. Cela reviendrait à peu de choses près à jeter des féras dans le lac de Constance. La plupart des fermiers disposent de petits stands de vente pour les passants. Jetez quelques pièces dans la caisse, et servez-vous de fruits croquants.

Les visiteurs du verger seront bien avisés de faire preuve de curiosité : les particularités de la culture des pommes sont aussi passionnantes pour les jardiniers amateurs que pour les novices complets. Erich Röhrenbach guide volontiers ses visiteurs à travers les plantations pour leur expliquer les bases de la culture des pommes. On peut également faire un tour en cuisine. Les pommes peuvent servir à confectionner une grande variété de plats. Eveline Röhrenbach connaît une multitude de recttes raffinées. Des vacances dans un verger au bord du lac présentent de nombreux avantages. Toutes vos questions sur les pommes trouveront une réponse. À part une, peut-être : difficile de comprendre comment New-York a mérité le surnom de Big Apple quand on se trouve au lac de Constance.